• Décès dans un centre jeunesse: un combat pour la vérité

     

    Décès dans un centre jeunesse: un combat pour la vérité
    Publié le 26 février 2011
     
    (Québec) Martin Lévesque dit se lancer dans un combat pour obtenir la vérité entourant la mort de sa fille Rébecca afin que son enfant ne soit jamais oublié et pour que ce drame n'arrive à aucun autre mineur qui vit dans un centre jeunesse.
     
    «Il faut pas laisser tomber Rébecca là-dedans, a indiqué M. Lévesque. Elle nous manque beaucoup.»
     
    «Rébecca, c'est mon héros. Rébecca, c'est le héros de peut-être bien des enfants. Elle y a laissé sa peau pour qu'il y ait des choses qui changent.»
     
    M. Lévesque espère obtenir rapidement des réponses claires sur les circonstances nébuleuses qui entourent toujours la mort de sa fille, avec la tenue éventuelle d'une enquête publique. Il croit d'ailleurs que la direction du centre jeunesse lui cache des informations afin de se protéger.
     
    «Rébecca y a laissé sa peau, et je crois qu'il y a des choses qui sont cachées, qu'on sait pas.»
     
    M. Lévesque était en désaccord avec le personnel du centre jeunesse sur la façon d'encadrer sa fille, depuis qu'il lui avait confié Rébecca de façon volontaire. Elle avait multiplié les fugues depuis qu'elle vivait au centre jeunesse. Le père a d'ailleurs reconnu avoir haussé le ton à quelques reprises auprès des intervenants du centre. Aujourd'hui, M. Lévesque doit se défendre d'accusations de harcèlement.
     
    «Cet homme voulait avoir des réponses sur sa fille, et finalement on l'a traité comme un criminel», a ajouté l'avocat Jean-François Bertrand.
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :