• La DPJ encore critiquée

     

    Publié le 15 février 2013 à 16 h 34  Auteur : Stéphane Tremblay
     
    L’histoire d’horreur du bourreau de Sainte-Françoise révolte une résidente de La Pocatière qui a été famille d’accueil pendant plus d’un quart de siècle. Blandine Landry ne comprend pas pourquoi la DPJ a fermé les yeux sur de pareilles atrocités.
    Blandine Landry a été famille d’accueil pendant 25 ans. Elle est bouleversée par l’horrible histoire du bourreau de Sainte-Françoise.
     
     ‘’Comment quelqu’un qui a un cœur, une âme peut agir de cette façon’’, lance celle qui est mère de famille, grand-mère et arrière grand-mère. 
     
    Sa frustration ne dérougit pas lorsqu’on lui demande de commenter le travail de la DPJ.
     
     ‘’Je n’ai vraiment pas de compliment à leur adresser parce que moi je trouve qu’ils sont sourds. Je ne comprends pas pourquoi il paralyse les paroles des enfants au lieu des écouter. C’est une vocation être famille d’accueil. C’est aussi une passion. Si tu n’aimes pas les personnes retire toi’, explique cette ancienne enseignante.
     
    Celle qui a accueilli des jeunes jusqu’au début des années 2000 assure que seule l’amour des enfants était sa raison d’être.
     
     ‘’Ma main elle n’était pas pour frapper, elle était pour flatter’’.
     
    Sa plus grande réussite, Daly. Une fille révoltée qui est arrivée chez elle à l’âge de 11 ans après avoir changé plusieurs fois de famille d’accueil depuis sa naissance.
     
     ‘’Blandine c’est ma 23e famille d’accueil’’*, admet la jeune mère de famille. 
     
     ‘’Ça pas d’allure. C’est assez pour rendre des enfants fous’’, défend la dame de 80 ans et des poussières. 
     
     ‘’De l’amour inconditionnel, de la confiance, tout ce que les autres me donnait pas finalement’’, souligne Daly.  
     
     ‘’Elle m’appelle maman’’, dit avec le grand sourire Mme Landry. 
     
     ‘’Même si elle m’a pas mis au monde. C’est quand même elle qui m’a pris sur son aile'', ajoute celle qui dit devoir plus qu'un merci à sa ''maman''. 
     
     ‘’Elle me dit en tout cas chez-vous c’était une vraie famille d’accueil, la table était pour tout le monde, le menu était le même’’, de dire la dame qui a hébergé jusqu'à 5 personnes de tous âges en même temps. 
     
     ‘’On a jamais perdu contact. Quand j’ai eu mes enfants, c’est elle qui les gardait la fin de semaine, ça fait longtemps que ça dure nous autres’’, laisse tomber Daly en regardant ''sa Blandine''.
     
    Un amour inconditionnel entre ces deux femmes démontre qu’il y a aussi de belles et touchantes histoires dans les familles d’accueil.    
     
    http://cimt.teleinterrives.com/nouvelle-Regional_La_DPJ_encore_critiquee-4210
     

    23e famille d'accueil à 11 ans !!!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :