• La prison ferme pour l'éducatrice Isabelle Duchesne

    Agressions sexuelles
    La prison ferme pour l'éducatrice Isabelle Duchesne
    Agence QMI  Jocelyn Ouellet
    18/01/2010 16h21  

    TROIS-RIVIÈRES - Une ancienne éducatrice d’un centre jeunesse de Trois-Rivières a écopé lundi de six mois de prison ferme, après s'être reconnue coupable d’agressions sexuelles sur trois garçons de 16 et 17 ans dont elle avait la supervision.

    La femme dans la trentaine qui souhaitait une peine dans la collectivité, a fondu en larmes en entendant sa sentence.

    L’affaire est peu banale. Entre 2005 et 2007, Isabelle Duchesne avait développé des relations amoureuses qui l’ont menée jusqu’à des rapports sexuels complets avec deux garçons et des attouchements avec un autre. Les adolescents n’avaient pas porté plainte.


    Au contraire, l’un d’eux se serait vanté d'avoir couché avec l'éducatrice. L’affaire est venue aux oreilles de la direction qui a transmis le dossier à la police.

    Le juge Guy Lambert a prononcé une sentence qu’il a voulu exemplaire et dissuasive. Même si Isabelle Duchesne a suivi une thérapie, qu’elle a refait sa vie, qu’elle a un conjoint et qu’elle est mère d’un enfant de neuf mois, il a jugé qu’une peine dans la collectivité était insuffisante, compte tenu de la position d'autorité de l’éducatrice face aux victimes.

    L’avocate de la défense, Me Jocelyne Duplessis, est d’avis que sa cliente aurait pu purger sa peine dans la collectivité. « Elle a énormément de remords et elle est extrêmement peinée de ce qui s’est passé », a-t-elle commenté.

    Du côté de la poursuite, Me Hélène Carle, qui réclamait la prison ferme, est satisfaite mais reconnaît tout de même que la peine est sévère.


    «C’est quand même une peine de prison ferme pour une mère de famille qui a un jeune enfant, qui a eu des relations intimes avec des adolescents de façon consensuelle.»

    Toutefois, comme elle n’a pas d’antécédent judiciaire, Isabelle Duchesne sera admissible à une libération conditionnelle après avoir purgé le tiers de sa peine, dans deux mois.

     

    Références: La prison ferme pour l'éducatrice Isabelle Duchesne


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :