• Le transfert de milieu de vie

    L'enfant n’est pas un bien que nous pouvons disposer, déplacer et déménager comme bon nous semble!

    Malheureux sont les cas ou un enfant doit être retiré de son milieu de vie familial mais parfois cela est obligatoire afin de s’assurer de sa protection.
     
    Par contre, il y a des manières de procéder afin d’exercer le retrait légal de l’enfant sans enfreindre ses droits fondamentaux.
     
    un enfant doit être préparé à son transfert et cela, la préparation, ne fait pas parti des priorités de la DPJ alors que cela est une imposition légale de préparer et informer un enfant de son éventuel transfert.
     
    En effet, selon l’article 7 de la loi sur la protection de la jeunesse :
    7. Avant qu’un enfant ne soit transféré d’une famille d’accueil ou d’une installation maintenue par un établissement qui exploite un centre de réadaptation à une autre famille d’accueil ou à une installation maintenue par un autre établissement qui exploite un centre de réadaptation, les parents de l’enfant et celui-ci, s’il est en mesure de comprendre, doivent être consultés.
     
    Faire autrement serait léser les droits fondamentaux de l’enfant et la loi interdit ce genre de pratique. Si ça vous arrive à vous, en tant qu'enfant/adolescent, ou qu'en tant que parent, ça arrive à votre enfant, CONTACTEZ UN AVOCAT SANS DÉLAI.
     
    Régulièrement, la DPJ s’acquiert la propriété des droits fondamentaux et de l’avenir de l’enfant se permettant à tort de crée l’effet ping pong qui nous permet de constater que des enfants sont déplacés 5, 10, 20 fois de leur milieu de vie.
     
    Dans le cas présent nous parlons de la requête en révision judiciaire, article 95, soit cette requête qui oblige la DPJ à soumettre le dossier au tribunal avant de modifier une ordonnance sans autorisation de le faire.
     
    La DPJ doit et ce en tout temps:
    - Soumettre au tribunal toutes nouvelles situation d’un enfant demandant son transfert;
    - Préparer l’enfant à son transfert;
    - Avisez les parents si ces derniers ont toujours l’autorité parentale.
     
     
    SVP, aidez-nous à faire respecter les droits des enfants en signant la pétition.
     
    Comme il est de votre responsabilité d’assurer la surveillance des droits de votre enfant, vous pourriez encore là déposer une requête en lésion de droits, mais j'ignore si ça donnera des résultats...

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :