• Mon expérience avec la DPJ

     

    Mon expérience avec la DPJ
     
    LOUISE DESCHÂTELETS
    PUBLIÉ LE: MERCREDI 13 MARS 2013, 21H19 | MISE À JOUR: MERCREDI 13 MARS 2013, 21H21
     
    Je vis avec la DPJ un problème similaire à celui de cette femme qui vous écrivait récemment qu’on lui a retiré ses trois enfants. Je fais présentement un recours en justice contre cet organisme à qui je reproche certaines façons de faire et certains gestes posés. Il serait trop long et complexe de décrire ici mon cas, mais rappelez-vous de ces trois enfants tués par leur mère avant Noël alors qu’ils devaient être sous la supervision de leur grand-mère, et dites-vous que cela pourrait arriver à mes enfants. Je suis un père qui se bat depuis cinq ans contre le système et qui se bute à des portes fermées. Je cherche un moyen de me faire entendre publiquement, mais là aussi les portes se ferment puisque même le recherchiste de Denis Lévesque refuse de présenter mon cas parce qu’il le trouve trop compliqué. Aurait-il la même attitude si j’étais une femme? J’en doute. Au secours! Auriez-vous une autre avenue médiatique à me proposer?
     
    M.D.
    Malheureusement, je n’en ai pas d’autres à vous suggérer. Par contre, je vous souligne que tout processus judiciaire a l’inconvénient d’être long et générateur de stress. Comme il n’y a rien de mieux que de garder sa sérénité et son calme pour se mettre en position de gagner sa cause, je vous inciterais plutôt à cesser de focaliser sur ce problème. Prenez des pauses, détendez-vous, changez-vous les idées. C’est quand on cesse d’avoir le nez collé sur un problème que les solutions viennent plus spontanément à l’esprit.
     
    source: http://www.journaldemontreal.com/2013/03/13/mon-experience-avec-la-dpj

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :