• seuls à Noël

     

    seuls à Noël

    MONTRÉAL - Thierry (nom fictif) n’a pas vu sa famille à Noël l’an dernier. La mère de l’adolescent de 12 ans a fait savoir qu’elle préférait passer le temps des Fêtes avec son nouveau conjoint. Comme c’est le cas chaque année pour une centaine d’enfants placés sous la protection de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ), Thierry a fêté Noël en centre de réadaptation.

    Selon les estimations de la DPJ, près de 150 enfants sur les 600 placés en centre de réadaptation ou en foyer de groupe à Montréal n’ont pas de contacts avec leur famille pendant le temps des Fêtes.

    «C’est un moment fort difficile pour les jeunes. Ils sont confrontés à leur solitude, à leur abandon. On les voit, quelques jours avant Noël, tenter de rejoindre leurs parents sans jamais avoir de retours d’appels. La famille n’est juste pas intéressé à voir l’enfant», relate Virginie Allard, intervenante depuis une dizaine d’années à la DPJ.

    Mme Allard travaille actuellement au Centre de réadaptation Mont St-Antoine, dans l’aile Patriote, réservée aux adolescents. Chaque année, trois à quatre des garçons sous sa supervision doivent demeurer au Centre, faute de pouvoir célébrer Noël en famille.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :