• Yoga à 20 000 $ pour fonctionnaires

    YOGA POUR FONCTIONNAIRE

    Non, ce n'est pas un poisson d'avril!

     

    01/04/2010 07h28 

    DRUMMONDVILLE - Au lendemain d’un budget matraque pour les contribuables, 300 fonctionnaires ont profité d’une journée bien-être et santé, hier. Au programme: yoga, étirements, relaxation et conférences sur l’alimentation et l’activité physique.

    Réunis à l’Hôtel Dauphin de Drummondville, les employés du Centre jeunesse de la Mauricie et du Centre-du-Québec se sont fait chouchouter toute la journée. Parmi les activités offertes, on retrouvait une initiation au yoga donnée par un entraîneur phyisque.

    Lors du passage du Journal, environ 35 personnes faisaient des mouvements de yoga. Une odeur d’encens flottait dans l’air et les participants bougeaient au son d’une musique relaxante. Deux autres groupes se sont succédés dans cette salle où on avait pris la peine de mettre des tapis au sol.

    Serrer les orteils

    Un étage plus haut, d’autres membres du personnel profitaient des conseils d’un kynésiologue sur les bienfaits de l’étirement et de la relaxation. «Vous allez squeezer les orteils très fort. Allez-y serrez fort dans le fond de vos souliers», leur a-t-il entre autres demandé avant de contracter plusieurs autres parties du corps. Le tout avec les yeux fermés.

    Dans une autre salle, on parlait de l’importance d’avoir un quart de féculents, un quart de protéines et un demi de légumes dans son assiette pour qu’elle soit équilibrée.

    Des emplois stressants

    Pourquoi une telle journée en pleine semaine et sur les heures de travail ? Officiellement, c’était la deuxième édition de la journée reconnaissance pour le Centre jeunesse.

    La matinée a été occupée par des ateliers de bien-être et santé. En début d’après-midi, on a pris une dizaine de minutes pour souligner les 25 ans d’implication de quelques employés. Une conférence et un cocktail ont suivi en après-midi.

    Le directeur général du CJMCQ se défend en disant que ces ateliers étaient justifiés malgré le contexte budgétaire difficile. «L’emploi d’un intervenant est très stressant. Il y a des situations problématiques à faire face», soutient Serge Bisaillon.

    Remplacements

    La journée aura coûté 20 000 $, sans compter le fait que tous les employés ont reçu leur paye comme à l’habitude. Les gestionnaires ont dû faire appel à du personnel sur la liste de rappel pour combler certains postes laissés vacants.

    «On a 65 % du personnel en place, c’est plus que durant les vacances d’été», soutient Geneviève Jauron, agente d’informations pour le Centre jeunesse, qui assure que tous les services ont été offerts à la clientèle.


    • Le Centre jeunesse de la Mauricie et du Centredu- Québec compte 725 employés au total, répartis sur le territoire qui s’étend de Shawinigan à Drummondville en passant par Bécancour, Trois- Rivières et Victoriaville.

    source: http://lejournaldemontreal.canoe.ca/journaldemontreal/actualites/national/politiqueprovinciale/archives/2010/04/20100401-072806.html


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :